Laboratoire d'étude
de la santé sexuelle

Sophie Bergeron  Ph.D

« Favoriser le bien-être et la santé sexuelle des individus et des couples ».

Post-Doctorat

noémie bigrasNoémie Bigras, Ph.D.

Noémie Bigras est stagiaire postdoctorale en psychologie à l'Université de Montréal, sous la supervision de Dre Sophie Bergeron. Elle est financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Ses travaux de recherche portent sur les expériences de maltraitance en enfance et leurs effets longitudinaux sur l'intimité, la sexualité et le couple à l'âge adulte. Noémie est diplômée d'une maîtrise en sexologie (recherche et intervention) de l’Université du Québec à Montréal et d'un doctorat en psychologie (Psy.D/Ph.D) de la même université, sous la supervision de Dre Natacha Godbout. Sa thèse porte sur la modélisation des liens qui unissent les traumas cumulatifs subis durant l'enfance et la satisfaction sexuelle chez les adultes. Au cours de son doctorat, elle a été boursière du Fonds de recherche du Québec - Volet Société et Culture et du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (Bourse Joseph-Armand Bombardier). Noémie a également une pratique clinique comme psychologue dans laquelle elle rencontre des individus et des couples aux prises avec des difficultés relationnelles et sexuelles.

Beáta Bőthe 2Beáta Bőthe, Ph.D.

Beáta est stagiaire postdoctorale en psychologie à l'Université de Montréal depuis mai 2019 sous la supervision de Sophie Bergeron, Ph.D. (Université de Montréal) et Marie-Pier Vaillancourt-Morel, Ph.D. (Université du Québec à Trois-Rivières). Elle reçoit un soutien financier de la part de l'Équipe SCOUP - Sexualité et couples - Fonds de recherche du Québec, Société et Culture. Dans son travail, elle se concentre sur l'utilisation de la pornographie problématique et non problématique et les comportements sexuels compulsifs. Elle s'intéresse également aux dépendances comportementales et aux activités en ligne. Beáta a obtenu son doctorat en psychologie à l'Université Eötvös Loránd (Hongrie) sous la direction de Zsolt Demetrovics et Gábor Orosz. Sa thèse portait sur les similitudes et les différences entre l'hypersexualité et l'utilisation problématique de la pornographie. Au cours de son doctorat, elle a été boursière du nouveau programme national d'excellence du ministère des Capacités humaines (2018-2019) et a reçu le prix Sapere Aude Junior (2018). Elle est également récipiendaire du SSTAR Sandra R. Leiblum Student Research Award 2020.

Bannière de logos

 

 

Admin